Pourquoi faut-il finir le travail de conception par la page d’accueil

Voilà plus de 15 ans que travaille dans le milieu de l’internet, et presque autant d’années à concevoir des sites web.  S’il y a bien une leçon que j’ai retenue au cours de ces années, c’est que la conception d’une page d’accueil est un exercice très périlleux, et pourtant, c’est ce que les clients demandent à voir en premier. C’est un peu comme si vous demandiez à un l’architecte qui va construire votre maison si vous pouviez rentrer dans le salon avant même d’avoir vu les plans. Pour en avoir discuté longuement autour de moi, je sais que je ne suis pas le seul à éprouver de la frustration à ce sujet.

La frustration vient du fait que la page d’accueil d’un site est la résultante d’un long travail de conception, généralement séquentiel. Une page d’accueil ne s’invente pas, elle est fonction de ce que le site va proposer en matière de contenus et fonctionnalités. Commencer le travail de conception par la page d’accueil est à mon avis un non-sens, c’est clairement mettre la charrue avant les boeufs.

Il y a ainsi un certain nombre de tâches à réaliser en amont et des livrables à produire :

  • Une liste priorisée des objectifs et des besoins ;
  • Un cahier d’exigences et de contraintes ;
  • Une description des utilisateurs types (personnas) ;
  • Un inventaire des contenus et fonctionnalités nécessaires (comparé à ce l’existant) ;
  • Un plan du site et des flux de navigation ;
  • Des cas .

Cette liste n’est pas exhaustive, mais elle vous donne une bonne vision du travail préparatoire nécessaire AVANT de se lancer dans le travail de conception. Sans vouloir rentrer dans une polémique sur les méthodologies de conception / gestion de projet web, il y a selon moi trois aspects de la phase de conception :

  • La conception fonctionnelle avec notamment les cas d’utilisation pour les fonctionnalités complexes ;
  • La conception ergonomique portant sur le système de navigation (plan du site, parcours clients) et les interfaces (storyboards) ;
  • La conception graphique qui passe par la création d’une charte.

C’est bien l’empilement de ces trois couches (la logique “métier”, l’interface et la présentation) qui compose les écrans de votre site ou application en ligne. Ces couches nécessitent un minimum de travail et font appel à des compétences et profils très différents. Par expérience, présenter une interprétation graphique de la page d’accueil de façon prématurée peut avoir des conséquences très graves pour la suite du projet, surtout sur la valeur perçue de ce travail de conception (“pourquoi payer le reste alors que l’essentiel du boulot est fait, en plus je n’aime pas les couleurs…“).

Comme j’ai plus d’expérience sur la conception des interfaces, je complète mon argumentation en me concentrant sur ce point. En règle générale, la création de storyboards s’effectue dans cet ordre :

  1. Lister et positionner les éléments devant être affichés dans le header et le footer ;
  2. Définir un système de navigation clair, robuste et qui ne prenne pas trop de place ;
  3. Concevoir les pages de second niveau (ex : page de contenu) ;
  4. Concevoir les fonctionnalités complexes (ex : configurateur…) ;
  5. Concevoir les pages d’orientation (ex : page de catégorie) ;
  6. Concevoir la page d’accueil.

Le travail de création des storyboards est donc un processus séquentiel qui démarre par les pages de second niveau. Les pages d’orientation ou la page d’accueil ne servent qu’à orienter les visiteurs vers la bonne partie du site (sauf dans le cas bien précis des sites mono-page). Commencer la conception par la page d’accueil est selon moi une grosse perte de temps, car cela revient à travailler à l’aveugle.

De même, la conception graphique est un processus créatif qui nécessite de mener à bien une réflexion, d’explorer des pistes et surtout de se conformer aux contraintes fonctionnelles et ergonomiques. Je ne vois pas bien comment il est possible de livrer une charte graphique réaliste avant d’avoir stabilisé les spécifications fonctionnelles et le storyboard.

Bref, tout ça pour dire que même après 15 ans, je suis toujours surpris que l’on me demande “juste” de voir à quoi ressemble la page d’accueil avant de lancer un projet de création ou de refonte d’un site web. C’est comme si vous demandiez à un chef de vous faire goûter avant qu’il n’ait commencé à préparer son plat.

Ceci étant dit, rien n’empêche de montrer des intentions graphiques au commanditaire du projet. Le but de l’opération sera de satisfaire sa curiosité (et/ou son impatiente) avec des illustrations, mais qui ne garantissent en rien une conformité avec le résultat final. Par expérience, je suis très réticent sur ce genre de pratique, car 9 fois sur 10 ça se termine par un “je préférais ce que vous m’aviez montré au début“.

Mais peut-être suis-je devenu grincheux avec l’âge… N’hésitez pas à donner votre opinion et à décrire votre façon de travailler dans les commentaires.

15 commentaires pour “Pourquoi faut-il finir le travail de conception par la page d’accueil”

  1. Posté par lnaigeon a dit : le

    Je suis bien d’accord avec ce constat. On peut également ajouter de Google cherche avant tout à ne pas orienter vers la page d’accueil et qu’une partie non négligeable des visites se font SANS voir la page d’accueil…

  2. Posté par Bastien a dit : le

    Bonjour,

    je partage votre avis sur l’architecture d’une page d’accueil qui sera dépendante du contenu du site que l’on veut et que l’on a à mettre en valeur. Et une belle page d’accueil qui amène l’information attendue par le visiteur, c’est compliqué !

    @inaigeon: sur un site vitrine, il est important de tomber sur la page d’accueil car le site a aussi été conçu pour faciliter la découverte par le visiteur. Pour ce qui est de Google, je dirais plutôt qu’il cherche à donner à son utilisateur la meilleure page correspondant à sa recherche. Si c’est la page d’accueil, il le redirigera sur celle-ci.

  3. Posté par Emmanuel a dit : le

    Oui, mille fois oui !
    Je complète en précisant que cela vaut aussi pour l’intégration graphique des sites, d’autant que le langage CSS est adapté à décrire les grands ensembles puis les sous-éléments, en descendant jusqu’aux détails les plus fins. L’écran d’accueil n’étant souvent qu’une “exception” graphique qu’il suffit juste d’ajuster avec quelques surcharges de styles.

    > Ceci étant dit, rien n’empêche de montrer des intentions graphiques au commanditaire du projet.

    Ce qui peut se faire avec des “Styles Tiles” par exemple http://styletil.es/ qui ont justement vocation à dé-corréler le style graphique de sa mise en œuvre technique (un site, une affiche,…).

  4. Posté par Valéry a dit : le

    “je préférais ce que vous m’aviez montré au début“ : c’est logique il est plus simple de concevoir graphiquement quelque chose de séduisant quand on est affranchi de toute autre contrainte…

  5. Posté par Olivier Alessandri a dit : le

    Je suis d’accord sur le principe que la page d’accueil permet d’accéder aux informations de niveaux inférieurs (c’est le sommet de la pyramide) et il est nécessaire de penser à ces niveaux avant tout pour savoir ce que l’on va placer sur cette page d’accueil. Pour un ecommerce par exemple, la page d’accueil va guider l’internaute vers les pages produits. Pour ma part je commence par des mockup ce qui permet de proposer tout le système de navigation, page secondaire, page d’accueil et de collaborer avec le client à son élaboration … et seulement ensuite on fait travailler les graphistes. En règle générale c’est très bien perçu par le client qui participe à la construction de son site de façon schématique. C’est un gain de temps,important par la suite et minimise de façon conséquente les erreurs et changements d’orientation des projets par les clients

  6. Posté par Augustin a dit : le

    En ce qui me concerne, j’arrive à conseiller mes clients et à les aider sur une plus grande ouverture, c’est-à-dire que la page d’accueil, doit rester incontournable mais ce n’est pas elle qui doit tout monopoliser, à chaque création de sites internet et donc pour chaque nouveau client, j’enseigne, je forme et je conseille sur les choix stratégiques pour que celui-ci s’ouvre d’avantage sur le plan de son intelligence, car bien souvent ils ne savent pas par ou commencer ou ont des préjuger sur la question.

  7. Posté par Teenoo a dit : le

    J’ai jusqu’à présent beaucoup travaillé en sous-traitance pour des agences plutôt orienté “graphisme” en tant que développeur. Sur l’un chaque charte a toujours été remise en cause en phase de test car elle n’avait pas été pensée en amont en terme d’expérience utilisateur, ergonomie, … Sans compter qu’il fallait que je me débrouille avec un simple fichier PSD (vas-y débrouille toi, t’es le dev.).
    Etant Webdesigner à la base, je fais désormais un cahier des charges qui prépare le site : réflexion sur l’ergonomie, l’expérience utilisateur, la place des éléments, du contenu, un zoning, les valeurs à mettre en avant… qui sera validé avant de passer à la phase graphique sous Photoshop.
    C’est un réel plaisir car tout se fait dans les règles de l’art sans retour car le choix de mettre telle ou telle chose à tel ou tel endroit n’est pas sorti d’un chapeau surprise mais d’une réflexion aboutie et validée.

  8. Posté par Sylvain Gourvil a dit : le

    Tout à fait d’accord avec ce retour de 15 années d’aigreur :)
    J’ai acquis moins d’expérience mais je suis tout aussi grincheux !

  9. Posté par Sylvain Guéguen a dit : le

    Bonjour,

    Évidemment je suis d’accord avec ce discours et je m’aperçois que de plus en plus de question y adhèrent. D’un autre côté, je m’aperçois qu’il y a encore beaucoup de prestataires qui ne prennent pas en compte ces réflexions UX / ergo. Enfin… Ils disent que si mais leur premier réflexe est de pondre une charte de la home sans passer par la phase de conception donc au final ils ne prennent pas en compte ces considérations. D’ailleurs, il m’est arrivé de voir mes proto fonctionnel modifiés par le presta en charge de la mise eu oeuvre, comme si ils avaient besoin de marquer leur empreinte sur le travail réalisé. Je pense qu’il y a encore beaucoup de pédagogie à faire sur le sujet mais je suis confiant au regard des discussions que je peux avoir avec nos clients qui ne sont pas forcément des boites du CAC40 :)

  10. Posté par Emmanuelle a dit : le

    Mais exactement : la page d’accueil ne pourra être correctement construite que si l’on sait exactement vers quoi elle doit mener, et donc comment le site est structuré.
    Donc, vous êtes peut-être devenu grincheux – je ne saurais répondre à cette question, et surtout je ne me permettrais pas – mais en tout cas je partage votre opinion !
    Bonne soirée

  11. Posté par Flo@blog webmeimfamous a dit : le

    Je partage à 100% ton point de vue et c’est d’ailleurs ce que je conseille à mes clients lorsqu’il est question de création ou refonte de site. J’ai un point de vue très SEO pour ma part mais c’est également valable dans ce métier. La page d’accueil est LA page à ne pas manquer pour assurer à la fois une parfaite mise en avant des produits stratégiques sans trop en donner pour ne pas trop diluer le jus… Tout est dans le dosage ! ;)

  12. Posté par Cédric DEBACQ@Infographiste Lyon a dit : le

    Bonjour, Frédéric est à l’ensemble des personnes qui ont commenté cet article très intéressant et qui le pratique à 100 % ?

    Il est vrai que le web aujourd’hui évolue tellement vite que ce qu’on a appris il y a 15 ans en arrière, n’est plus trop actualité. Je m’explique, on a toujours lu, le plus important c’était la page d’accueil de son site, car c’est la première page qui est vue par vos visiteurs.

    Comme cela a été souligné dans le 1er commentaire. Aujourd’hui, la plupart des visiteurs proviennent d’une autre page si celle-ci apporte plus de réponses à la requête de l’utilisateur.

    J’affirme que cet article qui explique les raisons de finir par la conception de sa page d’accueil est un article qui demande à être lu et vu afin d’aider ceux qui souhaite se lancer dans la conception d’un site web, comprenne bien que la page d’accueil à son importance, mais ce n’est pas cette page qui doit être construite en premier.

    Merci pour cet article, je le partage de suite auprès de ma communauté.
    Bonne journée
    Cédric

  13. Posté par Dardion frédéric a dit : le

    Merci pour cet article, je partage à 100% ton approche.

  14. Posté par ElleB a dit : le

    Je partage votre avis aussi ; j’ai pour le moment un blog tout à fait médiocre ou je pense le contenu pertinent …. tout cela parce que je n’arrive pas à me lancer dans un “vrai site”. Mes idées sur la conception et l’architecture change tout le temps : je ne sais donc si je dois développer en dur ou prendre un CMS pour m’éviter des revirements longs et périlleux ….
    Cela dit, avoir un plan d’attaque, ca aide aussi, alors merci ;)

  15. Posté par Bookmarks (Imported) | Annotary a dit : le

    [...] Langlois Sort Share http://www.simpleweb.fr       1 month [...]

Laisser un commentaire