Les sites d’actualité ont encore des progrès à faire

Afficher une grande quantité d’information à l’écran est un sacré challenge, mais ce n’est pas une raison pour faire n’importe quoi ! Illustration avec la version française du HuffingtonPost qui a été lancée hier matin à grand coup de ramdam médiatique. Il n’y a pourtant pas de quoi être fier tant le site est… (je préfère m’abstenir de le qualifier pour ne pas verser dans la vulgarité et je me range derrière l’avis de Geoffrey : Y’a-t-il un designer pour sauver le Huffington Post ?).

La catastrophique site du Huffington Post en français

Même si je ne souhaite pas prendre la défense des personnes responsables de cette infamie, je constate qu’en règle générale le secteur ne brille pas par son originalité. En témoignent des sites d’actualité français qui se ressemblent tous : Le Monde, Libération, Le Parisien et Le Figaro… Mais ce ne sont pas les pires, car d’autres s’illustrent par leur mise en page complètement déstructurée (20 Minutes) ou très tassée (L’équipe).

Ceci étant dit, les grands titres US souffrent également d’une très forte densité d’information. Ils sont, certes, très sobres (une qualité que j’apprécie), mais pas non plus très inspirés comme le NY Times, Washington Post, le LA Times ou le Boston Globe.

La page d'accueil du NY Times

Vous noterez que certains titres ont fait des efforts comme USA Today ou NPR. Les concurrents outre-Atlantique proposent, eux, une mise en page plus aérée et surtout plus de couleurs comme le site du Guardian ou celui de la BBC.

La page d'accueil du site de la BBC

Dans la même lancée, les sites de magazines américains comme NewsweekSalon ou encore The New Yorker proposent plus d’espace et d’originalité (une typographie spécifique et même un petit papillon qui virevolte au-dessus du logo).

La page d'accueil de The New Yorker

Bref, tout ça pour dire que la solution miracle n’existe pas… ou qu’ils ne l’ont pas trouvé ! Un constat affligeant également partagé par d’autres : Designing a big news site is about more than beauty. Le designer Andy Rutledge propose d’ailleurs un nettoyage très réussi du site du NY Times :

Proposition minimaliste pour le site du NY Times

Vous pourriez me dire qu’une mise en page aussi épurée relève du fantasme tant les contraintes que l’éditeur doit prendre sont nombreuses (bannières, offres de partenaires, confits éditoriaux…), mais pourtant d’autres ont fait ce choix de clarté et de minimalisme avec brio comme le très bon site de Inc.

La très belle page d'accueil du magazine Inc.

Je ne peux pas terminer ce passage en revue des sites d’information sans mentionner la très réussie maquette du site d’Owni qui tranche avec tout ce que l’on connait :

Le haut de la page d'accueil de Owni

La page d’accueil est ainsi coupée en deux par la frise de photos et propose une imbrication de bloc-articles dans sa moitié basse :

La partie basse du site de Owni

Au final, nous sommes bien d’accord pour dire que l’important est la qualité du contenu et non la présentation. Ceci étant dit, je ne me risquerais pas à dire que le site d’Owni est mieux que celui du Huffington Post dans la mesure où tout est affaire de goût. Mais bon… j’ai quand même une forte préférence !

Normalement une nouvelle version du site de L’Express (auquel j’avais contribué il y a quelques années) devrait sortir la semaine prochaine, peut-être apporteront-ils des solutions en terme de lisibilité / densité…

11 commentaires pour “Les sites d’actualité ont encore des progrès à faire”

  1. Posté par Julien Marie a dit : le

    D’accord… et pas d’accord…
    Totalement d’accord pour le huffington post… c’est juste horrible…
    Pas partout d’accord pour le reste.
    Déjà, il faut différencier newspapers et magazines. Les deux imposent des formats différents car la densité d’information est loin d’être la même et le mode de consultation également.
    La densité éditoriale d’un journal tel le new york times est un véritable challenge et personnellement, je trouve qu’on y retrouve ce qu’on attend d’une home d’un grand quotidien : une vision globale des derniers évènements avant le fold, une véritable hiérarchisation des informations,et même si c’est hypra tassé, ça reste lisible. Et une fois qu’on est à l’intérieur du site, les pages articles sont très claires et très lisibles.
    Les différentes propositions de refonte graphique (surtout celle pour le NYT) sont certes plus lisibles, mais sont juste une “blogification” de la structure qui met toutes les informations au même niveau.
    Une des références à mon sens est le site du Zeit (http://www.zeit.de/) conçu par Information Architects. Le travail typographique est juste exemplaire.
    En fait ma plus grande interrogation est : pourquoi reste-t-on sur des design à largeur fixe et non sur des design fluides ?

  2. Posté par David Labouré a dit : le

    En Suisse, nous avons ce type de présentation http://www.24heures.ch/ qui est encore assez bien réussi sans être incroyable. Ça se rapproche assez du Zeit.
    Par rapport à ton article, c’est vrai que plus on descend, mieux les mises en page sont.
    A la première ouverture de la version française du HuffingtonPost, j’ai cru que leur feuille de style avait sauté ;)

  3. Posté par Fred Cavazza a dit : le

    @ Julien et David > J’aime beaucoup vos deux exemples, les mises en page sont bien aérées et proportionnées. Concernant le design fluide, il me semble que la largeur de colonne idéale pour faciliter la lisibilité a été démontrée. Par contre il serait intéressant d’avoir une mise en page dynamique qui verrouille la largeur de la colonne principale et rajouter plus ou moins de colonnes secondaires en fonction de la largeur de la fenêtre.

  4. Posté par ApolloNet a dit : le

    Au passage, le site du Boston Globe est cas d’école en matière de Responsive Web Design.

  5. Posté par Fred Cavazza a dit : le

    @ ApolloNet > Tout à fait, il illustre (en partie) ce que je décris dans mon commentaire.

  6. Posté par Christophe a dit : le

    un point commun à tous ce site que j’admire (bbc / cnn /boston globes etc) : leur modèle économique(abonnement pour la plupart )! Je travail moi même sur l’un des sites cité et il est difficile d’obtenir une mise en page aussi clean avec les contraintes de publicités aussi forte ( aussi bien contraintes techniques que marketing, histoire de page vues etc). S’ajoute à cela des sites qui doivent supporter des charges de plusieurs milions de visiteurs uniques par mois.
    Si on dépasse ces contraintes, les sites de news gagneront en clarté à l’avenir.

  7. Posté par Cedric a dit : le

    Hum, tu compares l’incomparable. Comme tu le précises, les contraintes des sites affichant de la pub par exemple sont considérables et, malheureusement, une partie du design est réalisé APRES avoir placé les pubs sur le wireframe. C’est dommage, mais c’est comme ça.

    Ensuite, le succès d’un site dépend de sa capacité à répondre à ce que pensent y trouver les internautes. Au point qu’une partie des succès du web sont des hérésies en terme de de graphisme – ebay, leboncoin, craiglist – mais loin d’être idiot en terme d’ergonomie.

  8. Posté par Alexandre J. a dit : le

    Je ne comprends pas trop votre commentaire à propos du NYTimes, c’est hyper bien structuré et fonctionnel, la lecture n’est justement pas du tout entravée par des images inutiles ou de la typo purement décorative.

  9. Posté par Stéphanie D a dit : le

    Je viens de lire votre article et d’aller sur le site de l’express. Je suis du même avis que vous sur le site Huffington Post donne une impression de bazar… On ne s’y retrouve pas et le contenu est plus que léger.
    Le site de l’express est d’un point de vue esthétique plutôt réussi. Cependant sur leur page d’accueil pour ma part, je trouve qu’il y a trop de contenu et du coup, je pense qu’ils doivent perdre des lecteurs.

  10. Posté par Karlel a dit : le

    Les sites d’actualité seront toujours forcément à la traîne. Si par malheur une nouvelle mise en page perturbe les habitudes de l’internaute, nuit à la réception de l’information, décrédibilise avec du trop novateur, c’est vite la cata. On sait ce qu’on perd, on ne sait pas ce qu’on gagne. L’intérêt est de rendre le site évolutif de façon à ce que l’internaute fidélisé ne perde pas ses repères, mais la plupart des sites d’info n’ont pas été conçus à la base pour l’être et intégrer une évolutivité dans ces usines limites gaz c’est un investissement technique et financier important. France Info parvient à évoluer régulièrement, en maintenant sa mise en page dense et camaïeu jaune, le Figaro aussi plus doucement. Owni est un médias alternatif, il conditionne son information en fonction d’internet et d’un lectorat plus jeune. MediaPart est intéressant, il est lui aussi né de l’internet. Quant au Huffington, c’est un site info low-cost, copié-collé US, bâti sur les décombres du Post, d’où découle une mise en page forcement bancale. Il y a du jugement de valeur dans ce commentaire mais la politique éditoriale influe sur la forme, tandis que, comme le souligne F.Cavazza, le contenu est largement au premier plan dans un site d’info.

  11. Posté par Maxime Hurtrel a dit : le

    Puisque la discussion est lancée, j’apporte ma petite pierre à l’édifice . Chef de projets web-marketing chez Hospimedia, un pure-player d’information B2B dans le secteur de la santé, nous venons justement de créer un pôle dédié à l’innovation.

    En effet, même si on ne peut considérer aujourd’hui que nous sommes à la pointe de l’ergonomie dans le cadre de notre activité de presse en ligne, nous avons identifié cela comme un facteur clé de succès, principalement auprès d’utilisateurs intensifs, dans le cadre de veille sectorielle par exemple. Beaucoup de nos lecteurs sont des professionnels qui n’ont que peu de temps à accorder à la consultation d’information.

    La ligne éditoriale et l’ergonomie des interfaces (le contenu et le contenant) doivent ainsi être cohérents pour aboutir à une expérience utilisateur idéale. C’est encore plus vrai lorsque l’on parle de push (un email parmi les centaines reçues chaque jours par un lecteur doit être efficace et concis si on veut échapper au dossier indésirable) ou en situation de mobilité.

    Je profite de ce commentaire pour relayer notre offre d’emploi d’ergonome / concepteur web basé à Lille qui rentre exactement dans cet objectif : http://www.staffsante.fr/offres-emploi-de-ingenieur-informatique/276576-groupe-hospimedia-concepteur-ergonome-web-hf-lille

Laisser un commentaire