Vers une standardisation des interfaces tactiles

Depuis sont lancement en dĂ©but d’annĂ©e dernière, l’iPad n’a beaucoup souffert de la concurrence (il reprĂ©sente aujourd’hui plus de 90% du marchĂ© des touchbooks). Une position dominante bien pratique pour imposer la “touche Apple” aux interfaces et Ă  leur fonctionnement (cf. iOS Human Interface Guidelines). Oui, mais la situation est en train de changer, car la concurrence est maintenant en ordre de marche pour inonder le marchĂ© avec des concurrents (clones ?) de l’iPad.

Qui dit “concurrence”, dit “diversitĂ©”, et donc “disparitĂ©s”. Les futurs concurrents de l’iPad seront ainsi propulsĂ©s par diffĂ©rents systèmes d’exploitation qui vont compliquer la tâche des concepteurs d’interfaces tactiles. La raison en est toute simple : les utilisateurs ne lisent pas les instructions sur un ordinateur, ils les liront encore moins sur un touchbook.

Heureusement certains se sont portĂ©s volontaires pour essayer de rationaliser tout ça et de dĂ©finir un rĂ©fĂ©rentiel de gestuels. Luke Wroblewski, grand gourou de l’utilisabilitĂ©, a ainsi publiĂ© l’annĂ©e dernière son Touch Gesture Refence Guide oĂą sont listĂ©s les principales interactions tactiles avec un ou deux doigts :

Le référentiel de gestuelles à deux doigts de Luke Wroblewski

Dans le mĂŞme ordre d’idĂ©e, Open Exhibits a Ă©galement proposĂ© une bibliothèque encore plus large d’interactions tactiles pour interfaces mulittouch (la Open Source Gesture Library) :

La bibliothèque d'interactions tactiles de Open Exhibits

Vous pensiez ĂŞtre tirĂ© d’affaire ? DĂ©trompez-vous, car Apple vient dĂ©poser une sĂ©rie de brevets pour des interactions tactiles encore plus complexes : Complex Gestures On and Over Your Next iPad.

La nouvelle génération d'interactions tactiles chez Apple

Les interactions dĂ©crites dans le brevet vont beaucoup plus loin, car elles prennent en compte l’intĂ©gralitĂ© des deux mains (paumes, tranches…) mais Ă©galement les figures sans contact (“hover sensitive device“). Les schĂ©mas sont suffisamment explicites pour vous rendre compte du degrĂ© de sophistication…

Je suis d’un cĂ´tĂ© fortement impressionné par tant d’innovation (ces nouveaux brevets pourraient peut-ĂŞtre intĂ©grer la troisième ou la quatrième gĂ©nĂ©ration d’iPad), mais plutĂ´t inquiet d’un autre cĂ´tĂ©, car l’intuitivitĂ© des touchbooks risque d’en prendre un coup ! Ces nouvelles gestuelles posent Ă©galement de nombreux problèmes :

  • Les utilisateurs parviendront-ils Ă  mĂ©moriser et reproduire ces figures ?
  • Comment peut-on tenir le touchbook s’il faut rĂ©aliser des figures Ă  deux mains ?
  • La dĂ©tection de gestuelles Ă  proximitĂ© de la dalle tactile ne va-t-elle pas parasiter le fonctionnement de l’appareil ?

Et le pire dans tout ça c’est que nous n’en sommes qu’au dĂ©but : la prochaine console portable PSP va ainsi intĂ©grer une surface tactile au dos de la machine, cette innovation devrait très bientĂ´t être rĂ©cupĂ©rĂ©e par d’autres constructeurs….

9 commentaires pour “Vers une standardisation des interfaces tactiles”

  1. Posté par Les tweets qui mentionnent SimpleWeb.fr > Vers une standardisation des interfaces tactiles -- Topsy.com a dit : le

    [...] Ce billet était mentionné sur Twitter par Equipe_IPtec, Gregory Palayer. Gregory Palayer a dit: Vers une standardisation des interfaces tactiles http://bit.ly/eaRkEl [...]

  2. Posté par Robin Azéma a dit : le

    IntĂ©ressant, c’est effectivement Ă©tonnant qu’Apple dĂ©pose ces gestuelles qui nous apparaissent aujourd’hui comme peu naturelles. Cependant, avec Apple on peut s’attendre Ă  ce qu’ils arrivent Ă  changer les usages et puis peut ĂŞtre n’est ce pas pour l’iPad mais pour de futurs supports plus grands ?

  3. Posté par Marco a dit : le

    Bonjour,

    Ni le dĂ©pĂ´t de brevets, ni ce guide de rĂ©fĂ©rence n’impliquent que ces gestes seront utilisĂ©s par les applications. Comme d’habitude, ce sont les utilisateurs qui feront l’usage. S’ils aiment et utilisent des applis incluant ces gestes, ça prendra. Sinon, on en restera a des gestes plus simple.

    Par ailleurs, si Apple a brevetĂ© tous ces gestes (ce qui en passant est abĂ©rant, comment peut on revendiquer un droit de propriĂ©tĂ© sur un geste !??), c’est sans doute + pour se prĂ©munir contre contre la concurrence que pour tout mettre dans ses applis.

    Enfin, peut ĂŞtre que les applis du futur proposeront diffĂ©rents niveaux techniques de gestuelles. Les gestes simples, pour l’utilisateur lambda, et d’autres gestuelles plus complexes, pour l’utilisateur avancĂ©, qui permettront de travailler plus vite. Comme sur beaucoup d’appli d’aujourd’hui, oĂą l’utilisateur lambda clique sur des boutons, et oĂą l’utilisateur avancĂ© utilise des raccourcis clavier (voir de la ligne de commande).

  4. Posté par Frédéric CAVAZZA a dit : le

    @ Robin > Toutes ces nouvelles gestuelles ne sont pas forcĂ©ment contre-intuitive, par exemple le geste “OK” que l’on fait en formant un rond avec le pouce et l’index.

    @ Marco > RĂ©flexion intĂ©ressante : ces nouvelles gestuelles (rĂ©servĂ©es aux utilisateurs avancĂ©es) seraient l’Ă©quivalent des raccourcis clavier (qui viennent en supplĂ©ment des ic^nes et menus).

  5. Posté par Cobalt a dit : le

    Tout Ă  fait d’accord avec Marco pour les gestes complexes en tant que raccourcis claviers.

    Est-ce que la disparités des gestes ne sera pas imposée par des batailles juridiques, au détriment du consommateur ?

    Enfin, avant de mémoriser les gestes, il faut les découvrir! Apple utilise ses pubs comme didacticiels mais cela reste léger. Et la concurrence a encore moins de canaux pédagogiques vis-à-vis des utilisateurs.

  6. Posté par Frédéric CAVAZZA a dit : le

    @ Cobalt > Tout Ă  fait, les pubs TV servent de tutoriaux (tutoriels ?).

  7. Posté par Anthony a dit : le

    Article intĂ©ressant, merci. C’est dĂ©jĂ  presque contre intuititif de ne pas pouvoir toucher un Ă©cran !

  8. Posté par François a dit : le

    Le fait qu’Apple brevette des gestes n’implique-t-il pas une diversification de ces gestes, simplement par la nĂ©cessitĂ© (financière) qu’il crĂ©e pour ses concurrents d’en utiliser d’autres?

    Dommage de les avoir brevetés.

  9. PostĂ© par Pourquoi iOS est plus disruptif que vous ne le pensez – magazine a dit : le

    [...] Avec iOs, Apple a su populariser les interfaces tactiles signant ainsi la fin de la souris. Inventée dans les années 70 au PARC, la souris a rendu de fièrs services à l’humanité (si si !), mais montre maintenant ses limites face à ce que l’iPhone et surtout l’iPad nous permet de faire avec nos doigts. L’air de rien, la charte graphique et ergonomique d’iOS a permis d’assurer la cohérence des applications et d’éduquer ainsi les utilisateurs à une interface sans souris. Certes, nous y perdons le clic droit et le survol, mais nous gagnons les gestuelles à plusieurs doigts (cf. Vers une standardisation des interfaces tactiles). [...]

Laisser un commentaire