De la difficulté de concevoir une interface multi-terminaux

Souvenez-vous il y a quelques temps je vous avait parlé de Moblin, un système d’exploitation pour Netbooks sur lequel intel travaillait (Quelle interface pour le système d’exploitation de demain ?). Aujourd’hui ce projet n’existe plus car il a été fusionné avec le projet de système d’exploitation Maemo de Nokia pour être renommé en MeeGo. Vou suivez ? Bon bref, ce que vous devez retenir est que MeeGo ambitionne d’être une plateforme de développement multi-terminaux mobiles, donc qui va pouvoir équiper aussi bien les netbooks, que les smartphones, que les téléphones standards, que les TV, que les ordinateurs de bord de véhicules…

Se pose donc le problème de l’uniformisation de l’interface mais également de l’expérience utilisateur. Une première version pour netbooks a été publiée le mois dernier auprès de la communauté : MeeGo v1.0 Core Software Platform & Netbook User Experience project release. Cette première version reprend les fondamentaux de l’interface de Moblin avec sa barre de tâches en position haute (ils ont rajouté un peu de couleurs) :

L'interface de MeeGo pour netbooks
L'interface de MeeGo pour netbooks

Nous avons également vu dernièrement la version pour smartphones faire son apparition : MeeGo for netbooks and smartphones gets Chrome and Fennec. Même si certaines règles semblent communes (le fond sombre pour les icônes du haut d’écran, le flux d’activité…) nous commençons à voir de sérieuses divergences dans l’interface :

L'interface de MeeGo pour smartphones
L'interface de MeeGo pour smartphones

Ces divergences sont tout à fait normales car elles sont la conséquence de la prise en compte des contraintes de ces deux types de terminaux. Et ce n’est qu’un début car il va très certainement falloir également tenir compte des spécificités des smartphones eux-mêmes (d’un modèle à l’autre) :

Vue paysage pour la version smartphones de MeeGo
Vue paysage pour la version smartphones de MeeGo

Et finalement cette semaine ont été publiée les premières images de la version touchbook : Pre-alpha MeeGo for tablets demo.

Comme vous pouvez le constater sur la vidéo précédente, l’expérience utilisateur a été complètement repensée pour une manipulation au doigt (donc moins de précision et de clics) où l’on fait défiler les contenus par types de droite à gauche :

La version touchbook de MeeGo
La page d'accueil de MeeGo pour touchbooks

Cette page d’accueil me semble tout à fait intéressante mais tranche complètement avec les principes posés pour les autres versions. Il y a également une vue plus traditionnelle avec des icônes sur un bureau et une barre d’applications pour basculer de l’une à l’autre :

Les icônes de MeeGo pour touchbooks
Les icônes de MeeGo pour touchbooks

Nous sommes ici bien plus proche de l’iOS que du MeeGo pour netbooks. En soit ce n’est pas un drame mais cela illustre bien la difficulté de concevoir une interface suffisamment malléable pour convenir à différents types de terminaux.

Si je ne me trompe pas, l’objectif de MeeGo est avant tout de fournir une plateforme technique stable, mais pas nécessairement une interface unifiée pour l’ensemble des terminaux visés. Certains éléments communs pourraient être conservés (jeux de couleurs, picto et typo, barre d’état…) mais le pari de proposer une interface unique me semble intenable (Microsoft s’y est cassé les dents avec Windows). Attendons de voir s’ils se lancent dans la publication de design guidelines (qui pourraient être très intéressantes)…

MàJ (01/07/2010) : De nouvelles captures d’écrans viennent d’être publiées pour illustrer l’interface de la version smartphones de Meego  : MeeGo Handset Project Day 1 is Here.

Nouvelles captures d'écrans de MeeGo pour smartphone

Pas de gros changement par rapport à la précédente version mais un réel effort d’épuration de l’interface et une identité visuelle bien marquée (qui diverge toujours des autres versions). (via The Next Web Mobile)

9 commentaires pour “De la difficulté de concevoir une interface multi-terminaux”

  1. Posté par laurange a dit : le

    La version tablette a l’air vraiment convaincante.
    C’est très simple. ergonomique et même si ça reprend des codes convenus de l’iOS d’Apple il y a une direction prise originale.

    Une tablette avec un hardware assez simple, dans les 300 euros par un des grands noms de l’électronique et ça fait un carton.

  2. Posté par maxime a dit : le

    En fait le pari de concevoir une interface unique me semble même hors propos. N’y a t’il pas un amalgame entre le role d’un OS et d’une surcouche grahique. Que l’OS soit un socle technique commun pour différent commun c’est déjà une réalité pour beaucoup de terminaux, ensuite l’interface a nécessairement à s’adapter. Je ne pilote pas ma xbox de la meme façon que mon iphone, mon portable et ma tv. Ensuite, qu’il y ait des traits commun c’est une chose, mais c’est plus des considérations de cohérence graphique ou d’identité. On pourrait presque penser que proposer une interface similaire et adaptée en fonction du terminal va presque à l’encontre de l’innovation car ça serait se fermer des perspectives énormes (on fait des choses en multitouch imposible avec une souris par exemple et c’est tant mieux).

  3. Posté par Frédéric CAVAZZA a dit : le

    @ maxime > Oui nous sommes bien d’accord qu’OS et interface graphique sont deux choses distinctes (surtout dans le cas de Linux et donc MeeGo) mais l’effort ne serait pas vain de trouver des points communs (graphiques, comportementaux…) entre les différents supports.

  4. Posté par Cobalt a dit : le

    Je ne trouve pas non plus que l’identité visuelle de la version téléphone soit « marquée » (par rapport à la version tablette peut-être ?) : ok ils ont mis le témoin de batterie à gauche, mais ça ressemble quand même fortement à iOS/Android. Windows Phone 7 par exemple s’en écarte beaucoup plus.

    Sinon je suis curieux à propos de Meego : ont-ils une chance de capter une partie du marché ? J’ai l’impression que c’est « all aboard the failtrain » pour le moment. M. Cavazza, un éclairage, des éléments qui nous auraient échappés ?

  5. Posté par FredCavazza.net > Avec Chrome OS, Google parie sur le CloudBook a dit : le

    […] disparité entre les terminaux ciblés est tellement large que c’est une tâche impossible (De la difficulté de concevoir une interface multi-terminaux). Exploiter deux OS me semble donc être une approche plus sécurisante dans un premier […]

  6. Posté par Avec Chrome OS, Google parie sur le CloudBook | TerminauxAlternatifs.fr a dit : le

    […] disparité entre les terminaux ciblés est tellement large que c’est une tâche impossible (De la difficulté de concevoir une interface multi-terminaux). Exploiter deux OS me semble donc être une approche plus sécurisante dans un premier […]

  7. Posté par À la recherche de l’OS parfait pour les tablettes « « TerminauxAlternatifs.fr TerminauxAlternatifs.fr a dit : le

    […] fonctionnant à la fois sur smartphone et tablette commence à montrer de très sérieuses limites (De la difficulté de concevoir une interface multi-terminaux). Nous commençons néanmoins à voir des choses intéressantes au niveau des interfaces graphiques […]

  8. Posté par Les tablettes méritent des interfaces dédiées « SimpleWeb.fr SimpleWeb.fr a dit : le

    […] déjà abordé le sujet de la conception multi-écran en 2010 et 2011, mais le débat risque de prendre une autre tournure avec l’arrivée de l’iPad […]

  9. Posté par Avec Polymer, Google veut faire d'Android une interface universelle - InterfacesRiches.fr a dit : le

    […] c’est là où les choses se compliquent, car d’autres s’y sont cassé les dents (De la difficulté de concevoir une interface multi-terminaux). Sauf que les premiers éléments dévoilés nous laissent penser que cette tentative pourrait […]