De l’art de soigner vos tableaux comparatifs

Lorsque vous vendez du service (ou même des produits avec beaucoup de caractéristiques techniques), il est essentiel de bien présenter les différentes offres et surtout de ne pas générer de la confusion chez le prospect. Plus facile à dire qu’à faire car vous pouvez avoir des offres très similaires ou complexes à présenter. Idéalement il faut un tableau comparatif qui donne envie et où chacun va trouver facilement l’offre qui lui correspond et se persuader qu’elle est mieux que les autres.

Pour attayer votre réflexion je vous propose donc deux très bons articles : Pricing Tables: Examples And Best Practices et Design Decisions: The new Highrise signup chart.

Dans le premier article, il est question des meilleures pratiques :

  • Faire ressortir les différences et non les similitudes ;
  • Mettre en avant un choix pour faciliter la prise de décision des indécis ;
  • Ne pas surcharger le tableau pour pouvoir utiliser une typo plus grande ;
  • Clôturer le tableau avec des appels à l’action simples.

Pour illustrer ceci, voici un exemple avec le très bon tableau des offres de CrazyEgg :

Le tableau de comparaison des offres de CrazyEgg
Le tableau de comparaison des offres de CrazyEgg

Dans le deuxième article, il est question de la refonte du tableau de présentation des offres de Highrise dont voici la version initiale :

highrise_before
Avant la refonte

Vous noterez le côté brouillon de ce tableau avec beaucoup de bruit et du contenu difficile à décrypter (trop de tailles de typo différentes, de couleurs et stimuli visuels). Voici la version finale :

Après la refonte
Après la refonte

Nous avons ici une page bien plus incitative avec une belle promesse au-dessus du tableau, moins de bruit, une meilleure segmentation (“For big groups, For small teams…“) et des appels à l’action bien plus visibles. Vous noterez également qu’il existe une offre gratuite mais qu’elle est complètement mise en retrait (en bas à gauche du tableau).

Pour prolonger cette réflexion je vous engage à visiter les sites des constructeurs automobile US qui proposent  des Car Comparator très intéressants.

5 commentaires pour “De l’art de soigner vos tableaux comparatifs”

  1. Posté par Kim Auclair a dit : le

    Merci pour ce billet Fred. Je travaillais justement sur un tableau de présentation de services. Quel hasard ! :)

  2. Posté par L’actualité des mes autres blogs (Avril 2009) | MKT planet - News Web Marketing - Nouvelles Technologies a dit : le

    [...] De l’art de soigner vos tableaux comparatifs ; [...]

  3. Posté par Ideal » Archive du blog » L’actualité des mes autres blogs (Avril 2009) a dit : le

    [...] De l’art de soigner vos tableaux comparatifs ; [...]

  4. Posté par Guillaume a dit : le

    le lien de crazyeggs a changé. Pour voir le tableau en question il faut se rendre ici: https://www.crazyegg.com/plans

    Merci beaucoup pour cet article, Fred. C’est effectivement un art difficile. J’ai beaucoup aimé notamment:
    * l’objectif c’ets d’éviter toute confusion
    * différences au lieu de similitudes

  5. Posté par Guillaume a dit : le

    j’ai trouvé très intéressant aussi chez Crazyeggs l’ajout en dessous du tableau d’une mini FAQ sous forme textuelle.
    Je pense que c’ets extrèmement efficace.

    Enfin, je voulais savoir ce que les uns et les autres pensent de la conduite à tenir dans le cas d’un comparatif devant absolument présenter des différences ET des similitudes. Je suppose qu’on met d’abord les différneces, et qu’on sépare les tableaux ?